Un défi lancé aux enseignants branchés

Twitter et Facebook sont de magnifiques outils de développement professionnel pour les enseignants. Le problème est que la majorité de ceux qui fréquentent ces espaces virtuels est déjà convaincue de la qualité des échanges que l’on y retrouve.

De plus, la saison des colloques et congrès technopédagogiques s’amorcera sous peu au Québec avec Clair2016, le REFER, l’AQUOPS et le Sommet de l’iPad et du numérique en éducation. Encore une fois, ces événements sont des lieux souvent fréquentés par les mêmes personnes déjà convaincues de la pertinence de ces rassemblements formateurs.

Bien évidemment, les espaces virtuels comme réels doivent demeurer fréquentés par ces enseignants à la recherche de formation continue. Là n’est pas la question.

Ce qui est grandement souhaitable est que de plus en plus de nouveaux visages se greffent aux visages familiers pour prendre leur place dans le réseau des enseignants branchés. Bref, il faut sortir de nouveaux enseignants de leur classe pour qu’ils aillent à la découverte de nouvelles idées.

Le défi est fort simple:

Amenez un nouvel enseignant à l’un des congrès que vous fréquentez et introduisez-le à votre réseau et aux gens allumés qui le constituent.

Aussi, introduisez dix enseignants à votre réseau virtuel via Twitter ou les pages Facebook que vous fréquentez. Voyez à l’alimenter et assurez-vous qu’il y trouve son compte.

Parce que les mentalités enseignantes se changeront  un enseignant à la fois, il est de la responsabilité de ceux qui sont déjà actifs dans leur propre processus de formation continue d’agir en tant que mentor à cet égard, probablement comme d’autres l’ont fait pour eux par le passé.

Vous êtes un agent de changement dans votre milieu? Vous êtes un agent de contamination positive et vous exercez un effet multiplicateur dans votre réseau? Il est temps de passer à l’action en incitant concrètement vos collègues à suivre vos pas pour mieux se lancer de façon autonome par la suite.

Vous relevez le défi?

 

 

 

 

À propos magirard